Le lâcher prise et la confiance mutuelle

Que cherchez vous ?

Le lâcher prise et la confiance mutuelle

Le premier danger qui guette la création d’une épicerie autogérée, et de tout projet qui se voudrait alternatif, citoyen, militant, (etc.) est de chercher consciemment ou non à reproduire les normes capitalistes. Par exemple que tout soit parfait avant de se lancer, de « réussir », de satisfaire le client ou le regard des « autres », de tout maitriser, etc. Ceci concerne en particulier celleux qui lancent le projet. Accepter le lâcher prise, c’est la condition pour voir la magie opérer. C’est le début de l’autogestion.


Dès le départ, le modèle repose sur la confiance entre des personnes qui ne se connaissent pas ou peu. Ça commence avec une participation aux charges et un paiement de ses courses en avance via le compte commun qui permet de constituer un fond de trésorerie pour les achats. Il n’y a pas de charte et personne ne donne des ordres. Ce n’est pas un discours : tout le monde peut constater que chacun a dans ses mains les moyens de bâtir ou de ruiner le projet. Il n’y a pas un « eux » qui gèrent et « moi » qui participe, il y a un « nous » égalitaire. Ceci rend concret et palpable la dimension de « bien commun », l’adoption en tant que tel et la conscience que toustes sont responsables individuellement et donc collectivement.

Le lâcher prise et la confiance mutuelle
Retour en haut

Les membres


Une seule personne peut lancer une épicerie libre et réaliser les étapes ci-après mais le faire à plusieurs est beaucoup plus aisé y compris pour la suite de l'aventure et plus convivial.


Comment trouver d'autres membres ?


Si tout se passe bien
  • Contacter les personnes que vous connaissez qui sont déjà motivées par la thématique
  • Envoyer des mails aux membres des réseaux dont vous faites partie
  • Organiser une séance de cinéma autour d'un film ou d'un documentaire qui parle plus ou moins du sujet
  • Organiser une présentation du modèle aux intéressés par les membres de l'Arrosoir
  • ...

Si votre réseau est limité ?

  • Faire la liste des réseaux locaux qui s'intéresseraient de près ou de loin au sujet
  • Distribuer des flyers place du marché
  • Faire le forum des assos
  • ...

This will close in 0 seconds

Outil administratif


Dans le modèle des épiceries libres, la création d'une association n'est pas une fin en soi mais la mise en commun d'un outil administratif qui permet notamment la création d'un compte en banque commun, la signature d'un bail au nom du collectif et la possibilité de passer des commandes auprès des grossistes par exemple.

 

Pour faciliter cette étape, l'Arrosoir a créé des statuts-types adaptés, que vous trouverez dans les ressources.

This will close in 0 seconds

Le local


La recherche ou la trouvaille d'un local est la seule étape qui peut prendre du temps compte tenu des caractéristiques d'un territoire. C'est le seul "frein" à la rapidité de création d'une épicerie. Mais c'est largement surmontable.

 

Comment trouver un local ?

 

Si tout se passe bien
  • Quelqu'un a déjà un local à prêter, à louer
  • Un local est disponible à la location pour une somme raisonnable
  • La commune, un bailleur (etc.) accepte de mettre un local à disposition


Si le territoire s'avère compliqué
  • Louer un garage box pour démarrer
  • Installer un conteneur sur un terrain

This will close in 0 seconds

L'assurance


Une fois le local trouvé, il suffit de contacter un assureur pour assurer le local. Généralement on vous demande la superficie du local, le nombre de membres actifs et le montant des stocks ou du matériel entreposé.

This will close in 0 seconds

Le compte commun


Création compte en banque 
Les banques ont mis en place des procédures contraignantes de création de compte qui sont adaptés à des organisations hiérarchisées où s'exercent un fort contrôle autoritaire et pas à des associations autogérées. Ce sont donc les responsables administratifs de l'association qui doivent assurer la création du compte et des accès au compte. Il suffit de prendre un rendez vous et y apporter les documents qui vous seront demandés.


Commencer à mettre de l'argent en commun
Une fois le compte créé, tous les membres peuvent déposer de l'argent sur le compte : une avance sur leurs futurs achats. La somme des dépôts de chacun permet de réaliser la 1ère commande. Plus ces dépôts sont importants, plus la commande sera fournie.

This will close in 0 seconds

Première commande


Il est fortement conseillé de passer la 1ère commande auprès d'un grossiste afin que le terme "épicerie" porte bien son nom, c'est-à-dire que la majorité des produits de base se retrouvent en rayon et que chaque membre y trouve un peu son compte et puisse faire des premiers achats. Après la 1ère commande chacun.e pourra aller chercher ce qui lui manque.

This will close in 0 seconds

This will close in 0 seconds

This will close in 0 seconds

This will close in 0 seconds