Les épiceries autogérées et libres – Coop’Lib

COOP OU PAS COOP
de créer une épicerie coopérative autogérée ?

sans
Employé

SANS
LOGICIEL

sans
Réunions

sans  
Charte

sans  
Marge

sans 
Dette

sans 
Startup

sans 
Pipeau

FOOOOOO O

Qu'est ce qu'une épicerie coopérative autogérée ?

Lire la vidéo
L'exemple de Dionycoop à Saint-Desnis (93) ouverte depuis 5 ans :
C’est avant tout un lieu d’échange. Un lieu qui sert de prétexte pour expérimenter l’autogestion tout en faisant ses courses et en prenant en mains sa consommation.
 
C’est un lieu pour faire et vivre des choses ensemble; pour se retrouver, se connaitre et se reconnaitre localement; pour s’approprier un bien commun avec peu d’effort; pour faire de l’éducation populaire en utilisant la consommation du quotidien comme support.
 
Ce lieu est une épicerie. Plus précisément une épicerie libre : libérée de la dette, du salariat/patronat, de la publicité, du profit lucratif, de la technologie, du contrôle et de la surveillance, des réunions qui durent des heures entre personnes qui veulent accaparer du pouvoir, de l’attente à la caisse,…

L'autogestion en pratique ?

FOOOOOOOOOOOOOOO O
« Cet effort (…) pour prendre en charge totalement, progressivement ou brusquement, les ateliers, les usines, les champs, les circuits de consommation, les transports, la culture, les loisirs, etc., cette recherche est qualifiée d’autogestion. »
 
Dans le détail :
  • la suppression de toute distinction de type dirigeants / dirigés : il n’y a que des « membres » ; tous les membres ont le même pouvoir de décider, de faire, d’user et d’abuser de leur bien collectif
  • la transparence et la légitimité des décisions : chaque personne est responsable et encouragée à prendre des initiatives et à les mettre en œuvre sans attendre la validation par un petit groupe d’administrateurs
  • la non-appropriation par certains des richesses produites par la collectivité : pas de marge, pas de salaire, pas de dividendes, pas de titres ronflants, pas de cérémonie, pas de remise de médailles,…
  • l’affirmation de l’aptitude des humains à s’organiser sans dirigeant.
La spécificité de ces épiceries autogérées est la quasi absence de possibilité d’accaparer le pouvoir des autres coopérateurs. « Cette conception se construit en général explicitement contre des pratiques qualifiées de hiérarchiques, autoritaires, verticales, contre des formes de dépossession que constitueraient certains modes d’organisation. En d’autres termes, ce type d’autogestion permettrait une réappropriation d’une forme d’organisation collective ».
 
FOOOOOO O

Les petits +

Un tel projet ne pourrait être résumé à l’ « épicerie », des tas de choses gravitent immanquablement autour ! Voici quelques exemples de ce que l’on retrouve autour de certaines épiceries.

Projets solidaires :
  • Récupération d’invendus et distribution de panier
  • Soutien aux AMAP locales
  • Adhésion suspendue
Projets culturels :
  • Un lieu de réunions
  • Ateliers de langues
  • Ateliers artistiques
Incubateur d’initiatives :
  • Réflexions et sensibilisations à la résilience alimentaire du territoire
  • Projet d’outillerie coopérative autogérée

Nous pouvons vous aider

FOOOOOOOOOOOO O

C’est avec plaisir que nous vous aiderons de manière désintéressée à monter vos projets de coops libres comme nous l’avons fait et le faisons pour d’autres actuellement. Plus d’infos ici.

Ci dessous une carte des coops à notre initiative ou que nous accompagnons. Le réseau s'agrandit et de nouveaux projets naissent. Pour en savoir plus sur les épiceries de ce réseau informel voir les descriptifs sur la carte.
0
épiceries que nous avons essaimé (ou en cours)
0
epiceries coopératives autogérées en france
0
Coopérateurs en moyenne
0
en moyenne par épicerie retirés de la distribution lucrative
FOOOOOO O

Témoignages​

J’ai un mal fou à « faire » à me mettre en action. Ça fait un moment qui je me culpabilisais de mon envie de créer quelque chose sans pour autant avoir la force de m’y atteler. Dans ma tête c’est une tempête constante, par où commencer ? que faire ? comment ça va se dérouler ? de quoi ai-je besoin ? impossible de bouger le petit doigt. Dès idées à la pelle mais rien qui se concrétise. Finalement, je me suis laissé emporté par vous et j’en tire beaucoup de satisfaction et d’apprentissage. Je suis encore frileuse mais ça se fait doucement.

Mes motivations :
• Un besoin d’oser faire
• Une envie de trouver un modèle qui me correspond, qui soit bienveillant avec chacun
• Expérimenter et m’approprier
• Avoir des billes pour pouvoir crier au monde que c’est faisable, pas compliqué et que s’en est jouissif !

Ce qui m’a bluffé :
De voir que les liens se font. Au départ, j’avais l’impression d’accomplir une sorte d’acte militant isolé puis, je me suis rendu compte que tout était fait de liens. Une sensation d’entrer dans un réseau sous-terrain remplit d’initiatives.
Mathilde
Coopératrice

Soutenir notre démarche​

FOOOOOOOOOOOO O

Vous voulez nous filer un petit coup de main à faire naitre des épiceries coopératives autogérées partout ? Nos besoins sont nombreux ! Des visuels, la refonte du site, de la vidéo, des contacts, etc ! Pour nous contacter voir la rubrique contact plus bas.

Vous voulez nous aider à financement nos déplacements et autres couts associés à notre promotion désintéressée de ce modèle ? Faites un don via HelloAsso : ici.

Vous avez des questions ?

 Contactez Benoit et Ludovic à : contact @ cooplib. fr / benoit @ cooplib.fr / ludo @ cooplib.fr

Une préférence pour un contact téléphonique ? Carrément, envoyez nous un petit mail nous demandant notre contact ou donnez nous le votre !

Retour en haut

Les membres


Une seule personne peut lancer une épicerie libre et réaliser les étapes ci-après mais le faire à plusieurs est beaucoup plus aisé y compris pour la suite de l'aventure et plus convivial.


Comment trouver d'autres membres ?


Si tout se passe bien
  • Contacter les personnes que vous connaissez qui sont déjà motivées par la thématique
  • Envoyer des mails aux membres des réseaux dont vous faites partie
  • Organiser une séance de cinéma autour d'un film ou d'un documentaire qui parle plus ou moins du sujet
  • Organiser une présentation du modèle aux intéressés par les membres de l'Arrosoir
  • ...

Si votre réseau est limité ?

  • Faire la liste des réseaux locaux qui s'intéresseraient de près ou de loin au sujet
  • Distribuer des flyers place du marché
  • Faire le forum des assos
  • ...

This will close in 0 seconds

Outil administratif


Dans le modèle des épiceries libres, la création d'une association n'est pas une fin en soi mais la mise en commun d'un outil administratif qui permet notamment la création d'un compte en banque commun, la signature d'un bail au nom du collectif et la possibilité de passer des commandes auprès des grossistes par exemple.

 

Pour faciliter cette étape, l'Arrosoir a créé des statuts-types adaptés, que vous trouverez dans les ressources.

This will close in 0 seconds

Le local


La recherche ou la trouvaille d'un local est la seule étape qui peut prendre du temps compte tenu des caractéristiques d'un territoire. C'est le seul "frein" à la rapidité de création d'une épicerie. Mais c'est largement surmontable.

 

Comment trouver un local ?

 

Si tout se passe bien
  • Quelqu'un a déjà un local à prêter, à louer
  • Un local est disponible à la location pour une somme raisonnable
  • La commune, un bailleur (etc.) accepte de mettre un local à disposition


Si le territoire s'avère compliqué
  • Louer un garage box pour démarrer
  • Installer un conteneur sur un terrain

This will close in 0 seconds

L'assurance


Une fois le local trouvé, il suffit de contacter un assureur pour assurer le local. Généralement on vous demande la superficie du local, le nombre de membres actifs et le montant des stocks ou du matériel entreposé.

This will close in 0 seconds

Le compte commun


Création compte en banque 
Les banques ont mis en place des procédures contraignantes de création de compte qui sont adaptés à des organisations hiérarchisées où s'exercent un fort contrôle autoritaire et pas à des associations autogérées. Ce sont donc les responsables administratifs de l'association qui doivent assurer la création du compte et des accès au compte. Il suffit de prendre un rendez vous et y apporter les documents qui vous seront demandés.


Commencer à mettre de l'argent en commun
Une fois le compte créé, tous les membres peuvent déposer de l'argent sur le compte : une avance sur leurs futurs achats. La somme des dépôts de chacun permet de réaliser la 1ère commande. Plus ces dépôts sont importants, plus la commande sera fournie.

This will close in 0 seconds

Première commande


Il est fortement conseillé de passer la 1ère commande auprès d'un grossiste afin que le terme "épicerie" porte bien son nom, c'est-à-dire que la majorité des produits de base se retrouvent en rayon et que chaque membre y trouve un peu son compte et puisse faire des premiers achats. Après la 1ère commande chacun.e pourra aller chercher ce qui lui manque.

This will close in 0 seconds

This will close in 0 seconds