Référentiel 3.0 des épiceries libres


Le modèle des épiceries libres est très épuré.

Il tire sa force de sa simplicité qui réduit les enjeux et les occasions de prises de pouvoir. Une autre force du modèle est qu’il est adaptable et résistant.

Mais certaines modifications ne devraient pas être faites : ils ne sont ni nécessaires ni souhaitables car ils viennent ruiner la confiance mutuelle ou créent des espaces de pouvoir et des élites.

Cooplib, de par ses multiples retours d’expérience, propose ce référentiel qui classe les modifications les plus couramment observées par leur impact délétère sur la vie du collectif où ils sont mis en œuvre.

Certains éléments impactent immédiatement et durablement celle-ci (les plus dommageables, en catégorie « 3 »), d’autres vont générer des petites tensions quotidienne dans le fonctionnement. Certains éléments vont à eux seuls avoir des effets visibles tandis que pour d’autres c’est par leur combinaison qu’ils deviennent plus redoutables.

Les trois catégories proposées se veulent une synthèse de la rapidité d’effet, de la capacité d’une modification seule à perturber la dynamique du groupe et écarter le collectif des valeurs fondamentales des épiceries libres (confiance, égalité politique, tolérance et liberté).

3

Salarier des personnes

 Élite formelle

Pas de salarié

Organisation d’AG, de réunions

Élite formelle

Pas d’espace de décision collective

Présence d’élections, d’élus, de représentants

Élite formelle

« Administration » tirée au sort

Propriétaire du local occupe un rôle et se permet tout un tas de remarques et d’incitations

 Élite formelle

Empêcher à tout prix

Le collectif ou l’association est chapeauté ou dépendant ou infeodé à un autre organisme dont il dépend pour prendre des décisions ou accéder à des ressources

 Élite informelle

Description : Compte en banque détenu par une asso faitière, local détenu par une SCI dont les proprios sont membres, municipalités qui veulent controler ce qui se passe, logiciel développé par un organisme tiers, etc.

Solution : Bien définir avec les partenaires éventuels l’indépendance du projet

Les rôles ne tournent pas

Les rôles définis au démarrage de l’épicerie restent occupés par les mêmes personnes.

Des personnes s’arrogent certains rôles « à vie » (et outrepassent leur rôle)

Appliquer des marges alors que prix coutant

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Inutile en plus de mettre en danger fiscalement l’épicerie

Solution : Revendre à prix coutant y compris appliquer les remises

Besoin de faire valider ses initiatives par un organe ou une personne

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Tout le monde peut signer des contrats + Faire confiance à la responsabilité individuelle

Créer de nouvelles règles qui s’imposent à toustes

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Laisser chacun avec ses croyances + droit à l’expérimentation sans limite + doublon + réversibilité

Chercher à harmoniser les commandes

 Gestion quotidienne

Description : Automatiquement, cette recherche d’harmonisation va produire des réunions ou une commission ou des débats aussi inutiles qu’interminables. ‘Au pire des produits commandés plusieurs fois seront consommés. De plus, les fournisseurs proposent rarement les mêmes marques ou conditionnements

Solution : La diversité des commandes enrichit la coop y compris les doublons éventuels

Existence d’un CA voire d’un bureau

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Statuts et RI qui permettent de fonctionner sans ou collectif qui a appris à ne pas tenir compte de ces exigences

Un membre cumule plusieurs rôles

 Élite formelle

Solution : Répartir

Déclaration TVA si pas obligatoire

Bureaucratie

Solution : Ne pas faire

Défrayer des membres

Appropriation des ressources communes

Solution : Pas de défraiement

Demander des subventions

Bureaucratie

Description : Établir des procédures qui entrainent plus de travail au collectif et qui ne sont ni obligatoire ni nécessaire voire même qui ont des conséquences sur la confiance mutuelle

Solution : Les seules subventions acceptables sont celles accordées sans contrepartie (mis à part fournir des documents déjà existants). Ou alors créer une 2e asso à part pour demander des sub sans faire porter le travail sur le collectif

Etablir des règles de négociation, une politique visant à tirer les prix coute que coute

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description: Exclure des personnes pendant la vie du projet est contraire à l’esprit du modèle

Solution : Pas de charte qui établit un ensemble trop systématique d’exclusions

Etablir une charte

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Exclure des personnes pendant la vie du projet est contraire à l’esprit du modèle

Solution : Pas de charte qui établit un ensemble trop systématique d’exclusions

Existence de commission(s)

 Élite formelle

Description : Centralisation commandes / ‘ Hygiène qui ferme la coop /’ Commisssion de fondateurs

Solution : Suppression de la commission

Gestion des clés centralisée ou peu disponible ou soumise à permission

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Faire des doubles, boitiers à code, …

Gestion informatique des stocks, des fournisseurs,…

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Ouvrir ses yeux

Imposer des heures obligatoires

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Faire confiance à la responsabilité individuelle

Le courrier administratif n’est pas transmis à toustes

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Révocation de fait des messagers ou nomination de transmetteur.ices de courrier

Modifier, complexifier, limiter le fonctionnement de la coop en anticipation de risques hypothétiques ou de peurs

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Le risque souvent, est de perdre peut etre 20 à 50€ individuellement

Exemple : établir une compta et l’utiliser pour établir de nouvelles règles

Solution : Se renseigner auprès d’autres épiceries, participer aux rencontres annuelles, lire et participer sur entrecoops.fr, échanger avec Cooplib

Outil numérique pointu dans sa gestion

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Pas de transparence sur l’accès et le contenu du compte bancaire commun

 Élite informelle

Solution : Disposer d’un compte commun. Assurer des moyens d’accès quand nécessaire et de transparence en permanence

Utiliser des canaux de discussion parallèle pour gérer des informations qui concernent tout le monde

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Utiliser des moyens de communication collectifs et décentralisés

Centraliser des achats entre plusieurs épiceries

 Élite informelle

Solution : Faire attention à ces mouvements ou initiatives car c’est une forme de prise de pouvoir qui peut déboucher sur une dépendance, de la concentration et la recréation d’une logique commerciale et compétitive.

2

Absence de communication des actions menées

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : distinguer les actions qui doivent être communiquées pour la mémoire collective d’une action réalisée et les actions qui n’ont pas besoin de polluer la mailing liste

Solution : transparence des actions menées

Centraliser des négociations entre différentes épiceries

 Élite informelle

Solution : Faire attention à ces mouvements ou initiatives car c’est une forme de prise de pouvoir qui peut déboucher sur une dépendance, de la concentration et la recréation d’une logique commerciale et compétitive

Confondre convivialité et moments permettant à une élite informelle d’agir sur le collectif

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Comptabiliser collectivement a posteriori

Contrôler les mouvements financiers individuels en stigmatisant ou en risquant de stigmatiser les personnes

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Comptabiliser collectivement a posteriori

Donner des ordres ou être trop présent et trop pressant dans ses sollicitations au collectif

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Faire confiance à la responsabilité individuelle

Donner des ordres ou être trop présent et trop pressant dans ses sollicitations auprès de membres en particulier

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : D’autant plus grave que la donneuse d’ordre cumule d’autres facteurs de risque

Solution : Faire confiance à la responsabilité individuelle

Etablir un ou deux critères de sélection éthique des produits au moment du lancement de l’épicerie

Lancement de la Coop

Description : Chaque item de la charte exclut de nouvelles catégories de personne. On pourrait tolérer un ou deux critères si vraiment c’est une condition unanime des membres fondateurs

Solution : Pas de charte qui établit un ensemble trop systématique d’exclusions

Faire des actions par peur que ce ne soit pas fait ou par croyance que ça doit être fait, ou par peur que les gens s’aperçoivent que qq chose n’est pas fait

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Exemple : Les créneaux de permanence doivent être maintenus et occupés coute que coute

Solution : Lacher prise

Faire un compte de résultat et un bilan

Bureaucratie

Solution : La comptabilité n’est pas obligatoire sauf à partir de certains seuils. De plus les entrées et sorties sont répertoriés dans les relevés bancaires. Conservation des pièces comptables et des fiches de membres

Laisser les nouveaux membres à leur sort, sans une présentation complète du modèle et du fonctionnement

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Réunion accueil / Parrainage / Documentation / Lecture statuts & reglement intérieur

Limiter les activités possibles dans le local à la seule fonction ‘épicerie’

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Ce point est à jauger en fonction des impacts de l’activité, de la place dans le local,…

Exemple : stocker temporairement des produits, entreproser des outils de jardin ou organiser la réunion d’une autre asso,…

Solution : Utilisation du local par différents collectifs

Ne pas assumer collectivement les spécificités du modèle ou tenir des discours ambigu sur le modèle choisi voire indiquer qu’il n’y a pas de modèle

Lancement de la Coop

Solution : Assumer le modèle, dire son nom, le choix conscient qui a été fait et pourquoi, il a un squelette

Personne ne se sent garant de défendre le modèle lorsqu’il est attaqué par des membres ou leur comportement (même sincère et sans mauvaise intention)

Solution : Se forcer à se sentir garant, former des garants,…

Personnes morales membres à part entière

Élite formelle

Description : Pas la même implication, représenten plusieurs personnes, …

Solution : Statut à part dans les statuts (membre soutien?), pas le même statut que le membre usager

Prendre la charge mentale de toute l’épicerie sur soi

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Sabote la responsabilité individuelle

Solution : Lâcher prise, ne pas accaparer le pouvoir

Présence d’un membre sur un rôle depuis plus d’un an

Élite formelle

Solution : Faire tourner les rôles

Procédures à la caisse, voire mise en place de caisse et caissier.e

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Fiche personnelle, auto-remplie

Propriétaire du local est membre et se permet tout un tas de remarques et d’incitations

Élite formelle

Description : N’est pas discret et impose son flow

 

Propriétaire du local occupe un rôle

Élite formelle

Description : Il peut être discret mais a toujours la faculté de surgir et occupe un espace légitime

Faire des remerciements à des membres ou à un groupe de membres suite à une action

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Les remerciements, même si on pense que ça fait plaisir, et même si ça fait plaisir, permettent d’asseoir une position de domination ou de se placer dans une soumission volontaire, de rappeler sa place, quelqu’en soit la raison. Cela permet indirectement de culpabiliser les personnes non concernées… Tout flatteur vis aux dépens de celui qui l’écoute

Solution : Parler en son nom. Célébration collective de toustes par toustes

Se fixer des exigences, vouloir tout parfait avant le lancement, vouloir une épicerie qui ressemble déjà à une épicerie « classique »

Lancement de la Coop

Description : Faire des travaux, investir dans le local ou dans du matériel

Solution : Faire en avançant, ce qui ne sera pas fait ne sera pas fait

Une personne qui fait tout ou une majorité des taches à réaliser

Lancement de la Coop

Solution : Autogestion tout de suite

Plus de 250 membres

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Description : Empiriquement plusieurs groupes ont éprouvé le modèle jusqu’à 300-400 membres avant de fixer une limite à 250, nombre au-delà duquel le modèle commence à souffrir. Plus on dépasse plus on s’écarte du modèle jusqu’à en sortir.

Solution : Limiter à 250 membres et créer une liste d’attente. Idéalement il est temps de créer une seconde épicerie !

 

1

Permettre l’amalgame entre le collectif et l’outil administratif (l’association 1901)

Élite formelle

Solution : Distinction collectif / structure , noms différents

Le groupe de lancement est facilement identifiable et souhaite être reconnu comme tel

Élite informelle

Faire oublier qui est à l’origine, condamner les mises en avant à ce titre là

Les enjeux de pouvoir ne sont jamais discutés au sein de l’épicerie

Élite informelle

Solution : Affiches, flyers, ateliers educ pop

Les personnes les plus compétentes se voient confier les tâches

Élite informelle

Solution : Éviter de commencer par des experts du sujet, attribuer les postes autrement (hasard)

Mettre en place de nouveaux outils qui obligent à créer des comptes et d’apprendre de nouvelles fonctionalités

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Pas besoin et peu d’effet

Mutualiser régulièrement entre coops

Élite informelle

Solution : Attention à ce que ces mouvements ne conduisent pas à centraliser des fonctions

Agir avec obligation de résultats vis à vis d’attentes présupposés de clients

Élite formelle

Description : Répondre aux attentes présupposées des membres ou futurs membres

Exemples : Toujours bien rangé, facing des produits, propreté d’hopital, sourire obligatoire, esprit de service (différent de esprit de solidarité), rendre des comptes

Solution : Obligation de moyens, lâcher prise, usager et pas client

Parmi les membres, un ou des groupes affinitaires ou militants, en particulier lors du lancement

Élite informelle

Solution : Il y a beaucoup de cas possible c’est difficile de donner une solution particulière. Si ces groupes cumulent d’autres travers ça devient dangereux

Propriétaire du local est membre

Élite formelle

Description : Il peut être discret mais a toujours la faculté de surgir

Solution : Prendre des mesures pour limiter au maximum son influence

Utilisation d’outils maitrisés par peu de gens ou qui exclut des gens par la fracture numérique

Garantir les piliers : égalité politique, confiance mutuelle, tolérance, liberté

Solution : Utilisation de technologies conviviales / démocratiques

Les membres


Une seule personne peut lancer une épicerie libre et réaliser les étapes ci-après mais le faire à plusieurs est beaucoup plus aisé y compris pour la suite de l'aventure et plus convivial.


Comment trouver d'autres membres ?


Si tout se passe bien
  • Contacter les personnes que vous connaissez qui sont déjà motivées par la thématique
  • Envoyer des mails aux membres des réseaux dont vous faites partie
  • Organiser une séance de cinéma autour d'un film ou d'un documentaire qui parle plus ou moins du sujet
  • Organiser une présentation du modèle aux intéressés par les membres de l'Arrosoir
  • ...

Si votre réseau est limité ?

  • Faire la liste des réseaux locaux qui s'intéresseraient de près ou de loin au sujet
  • Distribuer des flyers place du marché
  • Faire le forum des assos
  • ...

Ceci fermera dans 0 secondes

Outil administratif


Dans le modèle des épiceries libres, la création d'une association n'est pas une fin en soi mais la mise en commun d'un outil administratif qui permet notamment la création d'un compte en banque commun, la signature d'un bail au nom du collectif et la possibilité de passer des commandes auprès des grossistes par exemple.

 

Pour faciliter cette étape, l'Arrosoir a créé des statuts-types adaptés, que vous trouverez dans les ressources.

Ceci fermera dans 0 secondes

Le local


La recherche ou la trouvaille d'un local est la seule étape qui peut prendre du temps compte tenu des caractéristiques d'un territoire. C'est le seul "frein" à la rapidité de création d'une épicerie. Mais c'est largement surmontable.

 

Comment trouver un local ?

 

Si tout se passe bien
  • Quelqu'un a déjà un local à prêter, à louer
  • Un local est disponible à la location pour une somme raisonnable
  • La commune, un bailleur (etc.) accepte de mettre un local à disposition


Si le territoire s'avère compliqué
  • Louer un garage box pour démarrer
  • Installer un conteneur sur un terrain

Ceci fermera dans 0 secondes

L'assurance


Une fois le local trouvé, il suffit de contacter un assureur pour assurer le local. Généralement on vous demande la superficie du local, le nombre de membres actifs et le montant des stocks ou du matériel entreposé.

Ceci fermera dans 0 secondes

Le compte commun


Création compte en banque 
Les banques ont mis en place des procédures contraignantes de création de compte qui sont adaptés à des organisations hiérarchisées où s'exercent un fort contrôle autoritaire et pas à des associations autogérées. Ce sont donc les responsables administratifs de l'association qui doivent assurer la création du compte et des accès au compte. Il suffit de prendre un rendez vous et y apporter les documents qui vous seront demandés.


Commencer à mettre de l'argent en commun
Une fois le compte créé, tous les membres peuvent déposer de l'argent sur le compte : une avance sur leurs futurs achats. La somme des dépôts de chacun permet de réaliser la 1ère commande. Plus ces dépôts sont importants, plus la commande sera fournie.

Ceci fermera dans 0 secondes

Première commande


Il est fortement conseillé de passer la 1ère commande auprès d'un grossiste afin que le terme "épicerie" porte bien son nom, c'est-à-dire que la majorité des produits de base se retrouvent en rayon et que chaque membre y trouve un peu son compte et puisse faire des premiers achats. Après la 1ère commande chacun.e pourra aller chercher ce qui lui manque.

Ceci fermera dans 0 secondes

Modèle de statuts

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Modèle de règlement intérieur

 

Ceci fermera dans 0 secondes

L'expérience Cocoricoop

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Manuel d'autogestion appliquée aux épiceries libres

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Affiche Cooplib

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Flyer Épicerie Libre

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Plaquette Épicerie Libre

 

Ceci fermera dans 0 secondes

Affiche Cooplib

 

Ceci fermera dans 0 secondes