Épicerie autogérée – Retour sur les rencontres nationales

Voici un petit retour sur les rencontres nationales de l’épicerie autogérée à Villers-Cotterêts ! Nous vous proposons que chacun.e puisse écrire une phrase, un paragraphe, une poésie, un article, peu importe qui traduit ce qu’iel a vécu ce samedi 11 juin 2022. Et l’envoyer à contact@cooplib.fr pour compilation ou le publier directement sur entrecoops.fr.
Pour donner toutefois quelques éléments à moudre dans votre moulin à paroles, les rencontres ont réuni 10 épiceries, environ 50 personnes de 9h30 à 18h30. La matinée a été placée sous le signe d’échanges « speed politics ». Cette terminologie fait référence au « speed dating » à ceci près que les personnes présentes échangent sur des sujets politiques concernant les coops. Par exemple, comment dans ta coop on « prend les décisions » ; « essaime » ; « communique en interne » ; « passe les commandes »… En changeant rapidement d’interlocuteurice. Il a été difficile de mettre fin aux discussions !

Pendant cette journée plusieurs formats ont été proposés, comme une fresque collective « épicerie autogérée et émoustillement coopératif » et le repas du midi en autogestion. Plusieurs personnes ou collectifs membres de Cocoricoop, épicerie autogérée de Villers-Cotterêts, qui faisait sa fête annuelle en même temps, ont préparé des « stands » proposant : des galettes, des samosas, des préparations maison.

Chacun a également pu visiter et se situer en position de membre de la Cocorioop l’espace d’un instant puisque chaque participant s’est vu créditer de 3€ valable au cours de la journée. Convivialité des rencontres, le temps s’est distendu après le repas avant que les activités ne reprennent. On a pu y voir un atelier gravure, un débat autour de la question « pourquoi toutes nos connaissances n’adhèrent pas à la Coop ? » et la présentation du fameux livre sorti mondialement quelques jours plus tôt « Les consommateurs ouvrent leurs épiceries » de J.C. Richard**. Le propos de ce livre est de faire le point sur les différents modèles (supermarché collaboratif, épicerie associative, épicerie autogérée) afin de mieux comprendre les directions vers lesquelles les consommateurs porteurs d’un projet d’épicerie voudraient aller.

L’autogestion n’a pas pour but la performance ni la perfection, mais de répondre aux besoins des personnes présentes. Il y avait donc des choses perfectibles, comme sur l’autogestion du repas du midi ou du programme et probablement d’autres moments qui ont fait néanmoins que le collectif des présents a privilégié le vécu sur le prévu.

N’hésitez pas à rejoindre une épicerie autogérée ou créer la vôtre !

A la prochaine !

Épicerie autogérée – Retour sur les rencontres nationales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Les membres


Une seule personne peut lancer une épicerie libre et réaliser les étapes ci-après mais le faire à plusieurs est beaucoup plus aisé y compris pour la suite de l'aventure et plus convivial.


Comment trouver d'autres membres ?


Si tout se passe bien
  • Contacter les personnes que vous connaissez qui sont déjà motivées par la thématique
  • Envoyer des mails aux membres des réseaux dont vous faites partie
  • Organiser une séance de cinéma autour d'un film ou d'un documentaire qui parle plus ou moins du sujet
  • Organiser une présentation du modèle aux intéressés par les membres de l'Arrosoir
  • ...

Si votre réseau est limité ?

  • Faire la liste des réseaux locaux qui s'intéresseraient de près ou de loin au sujet
  • Distribuer des flyers place du marché
  • Faire le forum des assos
  • ...

This will close in 0 seconds

Outil administratif


Dans le modèle des épiceries libres, la création d'une association n'est pas une fin en soi mais la mise en commun d'un outil administratif qui permet notamment la création d'un compte en banque commun, la signature d'un bail au nom du collectif et la possibilité de passer des commandes auprès des grossistes par exemple.

 

Pour faciliter cette étape, l'Arrosoir a créé des statuts-types adaptés, que vous trouverez dans les ressources.

This will close in 0 seconds

Le local


La recherche ou la trouvaille d'un local est la seule étape qui peut prendre du temps compte tenu des caractéristiques d'un territoire. C'est le seul "frein" à la rapidité de création d'une épicerie. Mais c'est largement surmontable.

 

Comment trouver un local ?

 

Si tout se passe bien
  • Quelqu'un a déjà un local à prêter, à louer
  • Un local est disponible à la location pour une somme raisonnable
  • La commune, un bailleur (etc.) accepte de mettre un local à disposition


Si le territoire s'avère compliqué
  • Louer un garage box pour démarrer
  • Installer un conteneur sur un terrain

This will close in 0 seconds

L'assurance


Une fois le local trouvé, il suffit de contacter un assureur pour assurer le local. Généralement on vous demande la superficie du local, le nombre de membres actifs et le montant des stocks ou du matériel entreposé.

This will close in 0 seconds

Le compte commun


Création compte en banque 
Les banques ont mis en place des procédures contraignantes de création de compte qui sont adaptés à des organisations hiérarchisées où s'exercent un fort contrôle autoritaire et pas à des associations autogérées. Ce sont donc les responsables administratifs de l'association qui doivent assurer la création du compte et des accès au compte. Il suffit de prendre un rendez vous et y apporter les documents qui vous seront demandés.


Commencer à mettre de l'argent en commun
Une fois le compte créé, tous les membres peuvent déposer de l'argent sur le compte : une avance sur leurs futurs achats. La somme des dépôts de chacun permet de réaliser la 1ère commande. Plus ces dépôts sont importants, plus la commande sera fournie.

This will close in 0 seconds

Première commande


Il est fortement conseillé de passer la 1ère commande auprès d'un grossiste afin que le terme "épicerie" porte bien son nom, c'est-à-dire que la majorité des produits de base se retrouvent en rayon et que chaque membre y trouve un peu son compte et puisse faire des premiers achats. Après la 1ère commande chacun.e pourra aller chercher ce qui lui manque.

This will close in 0 seconds

This will close in 0 seconds